avocats montpellier

Tél : 04 67 63 80 20

230 place Jacques Mirouze
Espace Pitot – Bât E
34000 Montpellier

La simple limitation d'une pratique sportive antérieure constitue un préjudice d'agrément

Préjudice d'agrément : élargissement de la notion

En vertu de la nomenclature Dintilhac, le préjudice d'agrément est constitué "par l'impossibilité pour la victime de continuer à pratiquer régulièrement une activité spécifique sportive ou de loisir". Dès lors afin de pouvoir être indemnisée au titre de ce poste de préjudice la victime devait amener la preuve d'une impossibilité totale de pratiquer ses activités antérieures.

Or, en l'espèce, la victime pratiquait, en compétition, un grand nombre d'activités sportives et de loisirs nautiques. L'accident l'a stoppé dans sa progression, la poursuite de ses activités ne pouvait plus se faire avec la même intensité car son état physique ne l'y autorisait que de façon modérée et ne lui permettait plus de viser les podiums, de sorte que les conditions dans lesquelles il continuait à se livrer à ces sports obéissaient désormais à un but essentiellement thérapeutique.

L'impossibilité ici n'est pas caractérisée, en effet, la victime peut encore se livrer à ses activités mais de façon modérée, cependant la Haute Juridiction a décidé que le préjudice d'agrément incluait également la limitation des activités et non pas seulement l'impossibilité de les pratiquer.

Par cet arrêt, isolé mais prometteur, les juges du quai de l'Horloge élargissent de façon considérable le préjudice d'agrément, et ce dans le sens d'une meilleure indemnisation des victimes.

Civ. 2. 29, mars 2018 n°17-14.499

Actualités

Le remboursement intégral...

Dans le respect du prinicpe de l'égalité des armes, la victime peut avoir recours à un médecin-conseil pour construire sa défense et...

lire la suite

L'obligation pour...

Dans le cadre de la loi dite Badinter du 5 juillet 1985, l'assureur a, sous peine de sanction, l'obligation de formuler une offre à la victime dans un délai de 5...

lire la suite

Indemnisation de la perte...

Même sans emploi avant l'accident, une victime a le droit d'être indemnisée au titre des pertes de gains professionnels. Dans cette espèce, un...

lire la suite

Création de l'ANADOC :...

L'Antenne nationale de documentation sur le dommage corporel (ANADOC) est la nouvelle création commune de l'Association nationale des avocats de victimes de dommages...

lire la suite

L'indemnisation du...

Amputation partielle, réparation intégrale ! La réparation du préjudice d'agrément, de nature extra-patrimoniale et consistant en...

lire la suite

L'indemnisation du...

Même si cette décision n'est pas nouvelle, il semblerait que la Cour de cassation (Cass. Civ. 1ère. 14, novembre 2019) doive encore le rappeler :...

lire la suite

[ Le Point ] L’adaptation...

Les avocats du cabinet sont spécialisés en droit du dommage corporel. Maître Frédéric Delbez répond aux questions juridiques concernant...

lire la suite

L'autonomie de...

Aggravation et indemnisation complémentaire, l'intérêt d'un avocat spécialiste L’aggravation se définit par l’existence d’un...

lire la suite

L'indemnisation intégrale...

Civ. 1. 11, juillet 2018 n°17-22.756 Indemnisation intégrale : Pertes de gains professionnels futurs (PGPF) et incidence professionnelle (IP) L'intérêt...

lire la suite

Responsabilité d'un...

Civ. 1. 26, septembre 2018 n°17-20.143 L'article L.1142-1 du Code de la santé publique dispose que les professionnels de santé et les établissements de...

lire la suite

Conformément à la législation relative à la protection des données, nous vous informons que ce site utilise des cookies à des fins de statistiques. En cliquant sur le bouton 'Accepter', vous autorisez les services tiers que nous utilisons à éventuellement déposer un ou plusieurs cookies sur votre ordinateur. Pour en savoir plus, consultez nos mentions légales